J'ai décidé d'être heureuse !

 

 

« Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ? » : cette question posée aux candidats au baccalauréat 2017, je me la pose régulièrement. Et je ne suis pas la seule !

En effet, j’entends régulièrement au cours de discussions des opinions sur ce sujet qui touche tous les aspects de la vie : des plus intimes aux très professionnels… Par exemple, voilà certaines situations que nous pouvons tous relever :

 

Dans le RER : je serai heureux quand j’aurai plus d’argent : je pourrai m’acheter une maison et tout ce dont j’ai toujours rêvé ! »

 

Dans les soirées entre amies : « Il ne me manque qu’un mec stable et ma vie sera parfaite ! »

 

Au travail « il faut que je change de boulot, j’en peux plus, je serai tellement heureux quand j’aurai obtenu cette promotion ! »

 

Quant à moi, je suis à deux doigts de me dire que je serais heureuse si cet article vous plaît…

 

 

Mais pour répondre à cette question, ne faut-il pas se demander ce qu’est vraiment le bonheur ?

Oups, cela nous fait un deuxième sujet de philo et nous n’avons pas 4h comme à l’épreuve du bac… donc OUT le format « thèse – antithèse – synthèse » et tournons-nous directement vers la psychologie positive et notamment sur les travaux de Sonja Lyubomirsky.

 

Cette chercheuse et auteure émérite a identifié les déterminants du bonheur et je vous livre ici quelques résultats de ses travaux  :

Notre bonheur dépend à :

 

- 50% de facteurs génétiques sur lesquels, je vous le concède, nous n’avons pas la main...

 

- 10% de circonstance extérieures : avons-nous un travail, mené de brillantes études, trouvé l’amour, fondé une famille … ? Sur ce déterminant-là, nous commençons à avoir la main… Mais ne nous trompons pas de combat, il ne représente que 10% !

 

- 40% de notre état d’esprit : nous pouvons décider d’être heureux par nos actes, nos pensées, notre volonté ! Mais Comment ????

 

Ce 40% sous-entend que le bonheur se joue au quotidien dans nos pensées, nos actions et non pas dans le résultat d’une recherche effrénée du bonheur.

 

Cela commence à répondre à notre question du baccalauréat « Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ? » et la réponse serait plutôt ne soyons pas dans la quête du bonheur mais plutôt dans le bonheur de la quête…

Lorsque vous partez en voyage à l’autre bout du monde, ce qui vous rend heureux, c’est savourer chaque moment, chaque beau paysage ? Ou ressentez-vous le bonheur une fois rentré au bercail ? Préférez-vous visionner les photos des paysages ou de l’aéroport au retour ?

 

Notre vie, y compris professionnelle, est un voyage et pour l’apprécier, il nous faut être capable d’ouvrir de grands yeux émerveillés sur les belles choses et les bons moments comme le disait déjà Confucius : « tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne. Alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »

 

Alors à vous de jouer…

 

Retour au sommaire des billets d'humeur...